Histoire de sexe sexe en montagne

histoire de sexe sexe en montagne

Il dévoila son sexe recroquevillé et pas tout à fait au repos. Sa grand-mère fut mise de force à genoux par terre, la tête entre ses jambes. Il gémit sous les doigts de sa mamie, qui le branlait doucement.

Il était inquiet, sentant le moment approcher lorsque sa bite allait gigoter dans la gorge de sa grand-mère, et intérieurement, il ne savait plus quoi penser. Elle se fit la plus douce possible. Pierre se tendit sous cette caresse brûlante, il sentit la langue rapeuse jouer avec son gland. Pierre était aux anges devant cette caresse.

Tout bouillait dans sa tête. Elle est assoiffée de sexe, ma parole. Ne sachant que dire, il balbutia:. Pierre vit que sa mamie ferma les yeux au moment où il sortit cette phrase. Il se sentit confu. Le petit-fils qui se tape la grand-mère!

Bérangère fut relevée et couchée sur le dos dans le lit. Pierre fut amené sur elle. Bérangère avait fermé les yeux, honteuse. Pierre sentait du bout de son gland que le sexe de sa grand-mère était encore humide et brûlant. Il manqua de gicler et se calma un instant, son coeur battant la chamade. Bérangère sentait cette bite au fond de son sexe qui faisait moins mal que les deux autres, mais qui donnait par ailleurs moins de sensations.

Pierre donna quelques coups, puis accéléra le rythme et fit plusieurs allers et retours avant de donner quelques violents coups de queue et faire claquer la chair, sous les félicitations des deux hommes. Il regarda sa grand-mère, qui le regardait elle aussi sans rien dire, le visage fermé. Rapidement nos deux femmes se sont enroulées dans des serviettes et nous sommes sortis aussi avec les enfants. Pour se rhabiller, l'ensemble des sous vêtements étant trempés, il a bien fallu tout enlever et remettre nos vêtements sans rien dessous.

Encore une fois, et malgré la serviette qui cachait mal, je pu admirer ma femme puis Virginie complètement nue, et comme je le pensais, elle était complètement épilé. Le détail avait forcement du sauter aux yeux de ma femme puisque c'est elle qui tenait la serviette de sa copine pour qu'elle se rhabille pendant que Lionel s'occupait des enfants!

J'ai bien eu le temps de voir qu' Isabelle regardait son sexe et avait même l'air d'en parler avec Virginie!. Nous rentrons ensuite au chalet sans parler de ce sujet, il faut dire que les enfants étaient juste derrière.

Chacun est ensuite resté dans cette tenue, c'est à dire sans sous vêtement, jusqu'au repas, puis les enfants on été couché et nous nous sommes retrouvés dans la salle à manger pour discuter de tout et de rien.

Je voyais bien les seins de ma femme, mais aussi ceux de Virginie, en libertés sous leur tee-shirt et c'était assez excitant. Nous ensuite entendu l'eau couler et beaucoup de rires Le chalet étant relativement grand, nous avions mis les enfants dans une chambre ensemble, et les parents dans une chambre chacun pour avoir la paix.. Après ma douche je vins rejoindre Isabelle dans le lit, et fut assez surpris de la trouver nue Elle me prend dans ses bras, me sert fort contre elle, et m'embrasse.

Rapidement je commence à lui caresser le dos, puis les fesses. Son baiser devient très insistant et elle passe la main sur mon torse pour descendre vers mon sexe qui est déjà en érection. Je finis par faire de même et passe rapidement sur son ventre pour caresser son pubis. J'avais demandé à maintes reprises à Isabelle de se raser le pubis complément, mais elle n'avait jamais voulu Là, non seulement elle n'a pas pris de douche, mais en plus elle resta toute nue dans le lit ce qui n'était que rarement arrivé jusque la!

Vers 3 heures du matin j'ai été réveillé par un bruit d'eau Je n'allumai la lumière nul part pour ne réveiller personne, La salle de bain était entre les deux chambres au fond d'un couloir.

En arrivant à quelques centimètres de la porte, qui était entre ouverte, j'entendis la voix de Virginie Je continuai donc à avancer doucement, poussa un peu la porte pour voir qui était la Le spectacle qui s'offrit à moi était assez surréaliste, et sur le coup, je me suis vraiment demandé si je ne rêvais pas.

Isabelle et Virginie enlacées sous la douche en train de s'embrasser. Je décidais de rester là sans faire de bruit, sans l'ouverture de la porte mais dans le noir, elles ne pouvaient pas me voir. Et je ne fus pas déçu du spectacle. Après s'être embrassé un certain temps, elles se sont sucées l'une puis l'autre, à tour de rôle, avant de se branler en même temps tout en se roulant des pelles à n'en plus finir. Je ne sais pas combien de temps cela à pu durer, mais j'étais cloué!

Elles arrêtèrent ensuite la douche et je repartis aussitôt vers la chambre pour me recoucher, non sans enlever mon caleçon pour ne pas éveiller les soupçons. Quelques minutes plus tard j'entendis Isabelle revenir se coucher sans faire de bruit. Je ne bougeais pas, mais en me retournant je constatais qu'elle avait remis une chemise de nuit. Et je me suis endormi.

Au réveil, je dois avouer que sur le coup, le souvenir de tout ceci était assez confus et je me demandais bien si j'avais rêvé ou pas Je me levais pour retrouver mon pote Lionel en train de déjeuner avec sa femme et sa fille gentiment. Le soleil inonde la salle à manger, Virginie porte une petite chemise nuit assez transparente qui ne cache rien, ni ses seins, ni son sexe que l'on devine facilement complètement imberbe Elle n'a pas l'air du tout gênée, au contraire.

Décidément ce séjour va de surprises en surprise de jours en jours! Je me mets à table et c'est au tour d'Isabelle d'entrer dans sa chemise de nuit qui elle, n'est pas transparente, mais je remarque de suite qu'elle n'a pas de culotte dessous, ce qui n'est pas dans ses habitudes.

Elle m'embrasse en me disant bonjour et la journée repart de plus belle. Pas un mot sur ce qui s'est passé pendant la nuit. Nous nous sommes baladés toute la journée et j'ai remarqué que les filles avaient l'air très complice, rien de plus. Mon pote Lionel ne me parla de rien, il n'avait rien du voir. La journée était moins belle, nous ne nous sommes pas re-baigné! Après une bonne soirée, nous voila au lit avec Isabelle, qui n'a toujours pas de culotte sous sa chemine de nuit, je lui fais donc remarquer: Le problème c'est que la nuit j'ai toujours le sommeil léger, et le moindre bruit me réveille.

C'est ainsi que j'ai senti ma moitié se lever, après qu'elle soit sortie de la chambre je regarde ma montre, il est 4 heures du matin. Je décide d'attendre un peu pour voir, dès fois qu'elle soit juste parti faire un petit pipi, mais au bout de 5 minutes rien. Je me lève donc à pas de loup pour voir ce qu'il se passer. Au fond du couloir la salle à manger est légèrement allumée, je me colle dans le coin de la porte qui est fermée, mais heureusement la porte est tellement déformée qu'en collant ma tête dans la fente en haut je peux voir Virginie et Isabelle en train de s'embrasser sur le canapé.

Je ne fais pas de bruit mais la position est relativement inconfortable, je suis donc obligé d'arrêter de regarder de temps en temps pour me reposer Les deux filles sont l'une à coté de l'autre, assises sur le canapé. Elles s'embrassent et Virginie caresse en même temps le sexe de ma femme, qui a écarté les jambes. Puis Virginie se penche sur le sexe d'Isabelle et commence à la sucer. Isabelle descend du canapé et écarte encore plus les jambes en remontant le chemise de nuit de Virginie et lui caresse le dos.

Puis Virginie descend du canapé et se pose par terre devant Isabelle, lui remonte des jambes sur le canapé, la fait descendre pour avoir ses fesses à ras le canapé et recommence à la sucer goulûment. Je vois Isabelle les yeux fermé qui avec sa main droite tire sur la peau de son pubis pour bien faire ressortir son clito D'un coup Virginie se lève et se dirige vers la table, sur le coup je panique pensant qu'elle va me voir.

Je me recule, en fait elle prend sa trousse de toilette qui était posée là, et en sort un petit gode rose vibrant qu'elle met en route avant de se rasseoir devant Isabelle et recommencer à la sucer. C'est carrément incroyable, certes je fait souvent l'amour à Isabelle avec un gode, c'est ce qu'elle préfère, mais là je suis scotché!. Rapidement, je vois ma femme se tortiller et lâcher quelques râles, le la connaît bien, je sais qu'elle est train de jouir!

Elle pousse la tête de Virginie et la regarde en souriant, et lui dit quelque chose que je n'entend pas. Virginie se rassoit à coté d'elle et l'embrasse à nouveau. Puis les rôles s'inversent, Isabelle s'assoit par terre devant le sexe de Virginie qui vient d'enlever sa chemise de nuit et comment à se faire sucer par ma femme directement avec le gode dans la chatte. Elle se caresse en même temps, cette fille est tout simplement magnifique quand elle se fait sucer.

Ce petit manège dure un peu, et Virginie se relève, embrasse Isabelle, et se retourne pour se mettre en levrette devant elle. Loin d'être décontenancé, ma femme lui lèche la raie des fesses, puis s'attarde sur son anus pour l'humidifier avant de lui introduire le gode.

Virginie a passé une main sur son sexe et se branle en même temps.

..

Le sexe booloo sex echangiste

Rapidement Lionel et moi nous sommes mis en caleçon pour nous baigner Nos deux femmes ont déshabillé les enfants pour les mettre en sous vêtements aussi et sont venus se baigner avec nous. Resté les deux femmes Dans un premier temps, Isabelle et Virginie ont commencé par mettre leur pied dans l'eau, mais ça n'était pas suffisant. J'ai alors commencé à leur dire de se mettre en sous vêtements comme nous pour se baigner, que c'était pas la mort Je savais qu'Isabelle avait des sous-vêtements sages, par contre je pensais que Virginie avait un string vu que je n'avais remarqué aucune trace sur ses fesses bien moulées dans son pantalon en toile Au bout d'un petit moment le couple qui était à coté de nous à plié bagage et est parti, nous nous sommes retrouvé seul avec juste l'autre couple beaucoup plus jeune sur l'autre rive et toujours aussi nu!

D'ailleurs si Lionel et moi ne perdions pas une miette de la baignade de Madame, il apparaissait assez évident que nos femmes mataient le monsieur qui était relativement bien monté malgré la température de l'eau dans laquelle il se baignait!

Je voyais nos deux femmes qui discutaient, mais Lionel et moi étions au milieu du torrent avec les enfants et ne pouvions entendre ce qu'elles disaient. Les filles discutaient toujours avec les pieds dans l'eau, et finirent par se lever. J'ai vu Isabelle commencer par enlever son tee shirt pour se retrouver en SG et j'ai compris à ce moment la que j'allais pouvoir me rincer l'oeil avec nos deux belles femmes Isabelle fit ensuite tomber sa jupe et se retrouva en culotte et soutien gorges La culotte était assez sage et peu transparente, enfin sèche, et le SG mettait bien en valeur ses seins.

Rapidement virginie lui emboîta le pas et après avoir enlever son haut, fit tomber son pantalon, et comme je le pensais, se retrouve en SG rouge et string rouge assorti Une fois mouillés, leurs sous vêtements devinrent complètement transparents pour l'une comme pour l'autre.

Nous avons chahutés avec les enfants, puis avec les femmes pendant un bon moment, c'était super agréable de pouvoir se rafraîchir comme ça. C'était aussi la super occasion de pouvoir mater d'un peu plus près la copine virginie, et je ne fus pas déçu. Car si on voyait bien la touffe noire d'Isabelle dans sa culotte, du coté de virginie c'était beaucoup moins nette J'avais aussi remarqué que ce détail n'avait pas échappé à ma femme!

Tout ceci m'avait considérablement excité, et heureusement que l'eau était assez froide pour me contenir mon érection. Nos deux femmes étaient quasiment nues devant nous maintenant, avec leurs sous vêtements complètement détrempés Les filles sortirent d'abord, non sans me laisser le temps de bien mater les magnifiques fesses de Virginie quand elle sortie de l'eau. Elle est blonde et a une peu très blanche Rapidement nos deux femmes se sont enroulées dans des serviettes et nous sommes sortis aussi avec les enfants.

Pour se rhabiller, l'ensemble des sous vêtements étant trempés, il a bien fallu tout enlever et remettre nos vêtements sans rien dessous. Encore une fois, et malgré la serviette qui cachait mal, je pu admirer ma femme puis Virginie complètement nue, et comme je le pensais, elle était complètement épilé. Le détail avait forcement du sauter aux yeux de ma femme puisque c'est elle qui tenait la serviette de sa copine pour qu'elle se rhabille pendant que Lionel s'occupait des enfants!

J'ai bien eu le temps de voir qu' Isabelle regardait son sexe et avait même l'air d'en parler avec Virginie!. Nous rentrons ensuite au chalet sans parler de ce sujet, il faut dire que les enfants étaient juste derrière. Chacun est ensuite resté dans cette tenue, c'est à dire sans sous vêtement, jusqu'au repas, puis les enfants on été couché et nous nous sommes retrouvés dans la salle à manger pour discuter de tout et de rien. Je voyais bien les seins de ma femme, mais aussi ceux de Virginie, en libertés sous leur tee-shirt et c'était assez excitant.

Nous ensuite entendu l'eau couler et beaucoup de rires Le chalet étant relativement grand, nous avions mis les enfants dans une chambre ensemble, et les parents dans une chambre chacun pour avoir la paix.. Après ma douche je vins rejoindre Isabelle dans le lit, et fut assez surpris de la trouver nue Elle me prend dans ses bras, me sert fort contre elle, et m'embrasse.

Rapidement je commence à lui caresser le dos, puis les fesses. Son baiser devient très insistant et elle passe la main sur mon torse pour descendre vers mon sexe qui est déjà en érection. Je finis par faire de même et passe rapidement sur son ventre pour caresser son pubis. J'avais demandé à maintes reprises à Isabelle de se raser le pubis complément, mais elle n'avait jamais voulu Là, non seulement elle n'a pas pris de douche, mais en plus elle resta toute nue dans le lit ce qui n'était que rarement arrivé jusque la!

Vers 3 heures du matin j'ai été réveillé par un bruit d'eau Je n'allumai la lumière nul part pour ne réveiller personne, La salle de bain était entre les deux chambres au fond d'un couloir. En arrivant à quelques centimètres de la porte, qui était entre ouverte, j'entendis la voix de Virginie Je continuai donc à avancer doucement, poussa un peu la porte pour voir qui était la Le spectacle qui s'offrit à moi était assez surréaliste, et sur le coup, je me suis vraiment demandé si je ne rêvais pas.

Isabelle et Virginie enlacées sous la douche en train de s'embrasser. Je décidais de rester là sans faire de bruit, sans l'ouverture de la porte mais dans le noir, elles ne pouvaient pas me voir. Et je ne fus pas déçu du spectacle. Après s'être embrassé un certain temps, elles se sont sucées l'une puis l'autre, à tour de rôle, avant de se branler en même temps tout en se roulant des pelles à n'en plus finir.

Je ne sais pas combien de temps cela à pu durer, mais j'étais cloué! Elles arrêtèrent ensuite la douche et je repartis aussitôt vers la chambre pour me recoucher, non sans enlever mon caleçon pour ne pas éveiller les soupçons.

Quelques minutes plus tard j'entendis Isabelle revenir se coucher sans faire de bruit. Je ne bougeais pas, mais en me retournant je constatais qu'elle avait remis une chemise de nuit. Et je me suis endormi. Au réveil, je dois avouer que sur le coup, le souvenir de tout ceci était assez confus et je me demandais bien si j'avais rêvé ou pas Je me levais pour retrouver mon pote Lionel en train de déjeuner avec sa femme et sa fille gentiment.

Le soleil inonde la salle à manger, Virginie porte une petite chemise nuit assez transparente qui ne cache rien, ni ses seins, ni son sexe que l'on devine facilement complètement imberbe Elle n'a pas l'air du tout gênée, au contraire.

Décidément ce séjour va de surprises en surprise de jours en jours! Je me mets à table et c'est au tour d'Isabelle d'entrer dans sa chemise de nuit qui elle, n'est pas transparente, mais je remarque de suite qu'elle n'a pas de culotte dessous, ce qui n'est pas dans ses habitudes.

Elle m'embrasse en me disant bonjour et la journée repart de plus belle. Pas un mot sur ce qui s'est passé pendant la nuit. Nous nous sommes baladés toute la journée et j'ai remarqué que les filles avaient l'air très complice, rien de plus. Mon pote Lionel ne me parla de rien, il n'avait rien du voir. La journée était moins belle, nous ne nous sommes pas re-baigné! Après une bonne soirée, nous voila au lit avec Isabelle, qui n'a toujours pas de culotte sous sa chemine de nuit, je lui fais donc remarquer: Il manqua de gicler et se calma un instant, son coeur battant la chamade.

Bérangère sentait cette bite au fond de son sexe qui faisait moins mal que les deux autres, mais qui donnait par ailleurs moins de sensations. Pierre donna quelques coups, puis accéléra le rythme et fit plusieurs allers et retours avant de donner quelques violents coups de queue et faire claquer la chair, sous les félicitations des deux hommes.

Il regarda sa grand-mère, qui le regardait elle aussi sans rien dire, le visage fermé. Intérieurement, comme cette jeune queue lui taraudait son sexe, elle se sentait toute ruisselante. Chaque coups que lui mettait Pierre, faisait mouche. Il partit subitement dans des allers et retours frénétiques, et Karim lui dit:. Pierre se tourna vers lui, et lui fit un signe comme quoi, il avait comprit, et reprit son limage.

Au bout de quelques minutes, il retira son sexe humide de sécrétions. Tu ne la connaissais pas sous ce visage, ta mamie, hein?

Pierre ne dit rien, perdu entre de nouvelles sensations et le côté immoral de la chose. Karim fit mettre Bérangère à genoux, par terre. Il lui baissa le torse au niveau du sol, et lui glissa sa bite dans sa chatte. Elle sentit la différence entre les deux sexes, et manqua de hurler, tellement elle eut mal. Ce sexe lui défonça sa chatte, déjà dans un sale état, les coups de queue étant longs et profonds.

Elle croyait que cette bite allait sortir au fond de sa gorge. Pierre voyait ce sexe entrer et sortir du vagin poilu et entraîner avec lui la chair molle. Ses fesses rougirent rapidement. Karim laissa sa place à Flo, qui enfonça sa queue tout au fond lui aussi, arrachant un cri bref de la part de la vieille femme. Il saisit les mamelles de Bérangère avec ses mains et les malaxa méchamment, cherchant à essorer de ces seins, du lait, comme avec une éponge. Bérangère couinait sous ce mauvais traitement et roulait des yeux dans tous les sens tellement elle était apeurée.




histoire de sexe sexe en montagne


Ils se rapprochent de nous, tournent autour de nous, puis commencent à me toucher timidement. A présent, je suis entouré de trois hommes avides de sexe, Pierre le père de famille, et les deux jeunes fêtards. Les attouchements sont nombreux. Mes fesses sont palpées, malaxées, mes seins savourent les mêmes gestes, puis les deux garçons ont fait tomber leur pantalon. Je me mets à genou, et leur offre une fellation. Il me positionne maintenant en levrette, me claque les fesses avec sa main, puis au bout de dix minutes, il vient en moins.

Je reçois les premiers jets de sperme au fond de mon vagin. Les gestes sont brutaux, puis tout à coup, je sens des attouchements au niveau de mon anus. Il me doigte maintenant avec vigueur. Au bout de quinze minutes, les deux hommes explosent en moi. Pierre essaye de réveiller mon époux, puis nous propose de dormir un peu dans la jeep familiale avant de repartir. Nous nous retrouvons face à une crique minuscule. Olivier me regarde bizarrement, puis nous nous pressons afin de rentrer à la maison.

Mais ce dernier veut me faire dire certaines choses, je reste néanmoins discrète. Je lui explique maladroitement, que le quinquagénaire est un farceur, un blagueur et que pour rien au monde, il aurait dit ça sur un ton sérieux.

Les hommes ont choisi un endroit à l'abri des regards et sont décidés à se servir de moi pour calmer leurs envies. Après quelques embrassades je me retrouve allongée et presque nue. Des mains caressent mes seins, torturent mes tétons, s'en prennent à mon sexe et à mon clitoris pendant qu'ils ont mis leur pénis à l'air. Je lèche puis suce leur queue tour à tour pendant qu'ils continuent à me caresser et exciter mon clitoris. Daniel me pénètre et me défonce à grands coups de reins puis se retire et éjacule dans l'herbe pendant que la verge de Michel s'enfonce dans mon intimité, je remue en même temps que lui.

Le plaisir monte dans mon ventre. Il se retire et envoie des jets de sperme dans l'herbe. Je me rhabille et nous reprenons tranquillement la randonnée. Nous arrivons dans un refuge situé beaucoup plus haut que celui que nous avons quitté. Après avoir posés nos sacs à dos sur des lits nous buvons un verre attablés sur la terrasse. Le soir après avoir dîné et parlés un moment avec les personnes qui tiennent le refuge nous allons dans le dortoir ou nous sommes les seuls occupants et de nouveau je satisfais leurs envies.

Comme il y a un grand lit je me retrouve couchée sur le côté les jambes repliées, pendant que la queue de l'un me défonce le vagin pendant que je fais une fellation à l'autre puis l'inverse une fois qu'ils ont échangée leur place.

Ensuite ils me prennent en levrette pour l'un et allongé sur moi pour l'autre. Nous dormons à trois dans le même lit ce qui n'est pas évident mais leur permet de me prendre pendant la nuit et de se soulager dans mon ventre si bien qu'au matin je suis plus fatiguée qu'au coucher.

Après avoir déjeuné nous prenons le chemin du retour le plus direct. Le midi ils récupèrent leur voiture sur le parking situé à proximité des barrages et nous allons dans la ville la plus proche déguster un plateau de charcuteries et de fromages de la région.

Après avoir faits un arrêt dans un coin boisé ou allongés dans l'herbe je leur fais une fellation puis ils se soulagent dans mon intimité, il me déposent dans Aussois devant une résidence que je leur indique comme étant ma location puis une fois qu'ils sont partis je regagne mon appartement dans la véritable résidence ou je réside.

Le lendemain je visite les alentours du bourg. Le surlendemain je m'équipe et l'après-midi je repars en randonnée dans un endroit différent. Je profite d'un taxi qui repartait à vide pour me faire déposer au départ d'une piste située plus bas que le bourg.

La grimpette commence et je marche seule un long moment m'arrêtant pour reprendre mon souffle, regarder un aigle voler et chercher une proie ainsi qu'observer les marmottes. Au détour d'un chemin je tombe sur un groupe de randonneurs qui s'étonnent de me voir seule, ensemble nous nous dirigeons vers un refuge tout en parlant.

Arrivés sur place il m'offrent un rafraîchissement. Les responsables du refuge nous montrent les dortoirs. Parmi les personnes que j'ai rencontrées il y a deux couple qui choisissent une chambre, les trois hommes qui restent choisissent une autre pièce avec des lits superposés et je décide de m'installer avec eux ce qui les étonnent.

Après avoir dîné et parlé un bon moment c'est l'heure de se coucher. Ils sont gênés de devoir se déshabiller devant moi, je retire mes vêtements sans me presser en m'assurant qu'ils regardent bien dans ma direction.

Voulant profiter de l'occasion je décide de prendre les choses en main. Il se défendent de vouloir m'observer et d'être indiscrets il faut donc que j'enfonce le clou. Je décide d'être directe même si ça doit les choquer dans un premier temps. Ils se regardent intimidés par ma hardiesse puis Julien plus hardi que les autres s'approche. Il m'enlace et m'embrasse, je réponds avec ardeur à son baiser. Les deux autres Adrien et Dany s'approchent de moi, ils m'embrassent à leur tour.

Je suis délestée des sous-vêtements que j'avais gardés sur moi et toujours debout ils me caressent, triturent mes tétons et fouillent ma chatte nerveusement pendant un moment avant de se calmer.

Ils sont maintenant tous nus avec leurs membres en érection. Ils passent aux choses sérieuses, je me retrouve à genoux en travers d'un lit pendant que l'un debout d'un côté me fourre son pénis dans le vagin et de l'autre côté un autre introduit sa verge dans la bouche. Pendant que le troisième larron à genoux à côté de moi malaxe mes seins, triture les tétons et masturbe mon clitoris je n'ai pas besoin de bouger car ceux qui ont investi mon sexe et ma bouche remuent avec des mouvements énergiques et finissent par éjaculer dans l'orifice qu'ils ont investi.

Pendant un bon moment les queues se relaient dans ma bouche et ma chatte et y déversent leur semence. Ensuite je me retrouve couchée sur le dos et pendant un long moment ils pilonnent mon intimité à grands coups de reins. Il s'excitent entre eux ce qui leur permet d'entretenir leur érection. Pendant que l'un me pénètre les autres sont debout de chaque côté de moi, me caressent et mettent leur verge dans mes mains pour que je les masturbe.

Adrien cale après sa quatrième éjaculation, ses amis continuent à me défoncer et commencent à se remplacer assez souvent ce qui n'est pas bon pour moi car le plaisir reste à son maximum dans mon ventre. Beaucoup de temps passe et j'ai plusieurs orgasmes, avant qu'une dernière éjaculation n'arrose mon ventre. Mes tortionnaires regagnent leurs lits, très fatiguée je passe par la salle de bain. Je regagne mon lit et m'enfonce dans le drap sac, les hommes ne m'ont pas attendue pour s'endormir.

Le lendemain je suis seule pour déjeuner, le groupe de randonneurs est parti de bonne heure. Les trois hommes qui m'ont sautée ont pris spontanément en charge mes frais de séjour dans le refuge. Je pars après avoir demandé un panier repas et je redescends pour regagner mon appartement ou j'arrive en fin de journée après m'être arrêtée en chemin notamment pour prendre un repas.

Le lendemain je visite les forts à proximité du bourg. Satisfaite de mes écarts de conduite j'attends patiemment mon mari qui doit arriver samedi matin. Randonnées en montagne - histoire érotique.

Gris clair Gris Blanc. Les auteurs apprécient les commentaires de leurs lecteurs. Appelez le 08 95 22 70 J'aimerais bien réussir à être aussi salope que toi Bravo Laure tu es ma salope,je regrette de ne pas te connaitre car je t'offrirai bien ma chatte!

Une salope toujours au meilleur de sa forme. Très beau récit très excitant tous sa Un grand bravo.




Test sexe sexe de malade

  • Histoire de sexe sexe en montagne
  • 291
  • Après une bonne soirée, nous voila au lit avec Isabelle, qui n'a toujours pas de culotte sous sa chemine sex poilue sexe vidio nuit, je lui fais donc remarquer: J'entends ensuite la douche couler, elles le prennent encore ensemble, puis je sens ma moitié venir se coucher sans faire de bruit.
  • Flux de sexe sexe hentai

Sexe xxx sexe vidéo amateur


histoire de sexe sexe en montagne