Le sexe Bangla le sexe indain

le sexe Bangla le sexe indain

..

Amateur et sexe com sexe gratos




le sexe Bangla le sexe indain

.




Sexe toon sexe france


Les majeures qui convainquent les membres du SRBs qu'elles ne sont pas contraintes par autrui reçoivent assistance et conseils avant d'entamer leur activité. Dans tous les cas, les personnes bénéficient d'un suivi régulier par un membre du SRB pendant trois mois.

Chaque cas est documenté et archivé, permettant des études de santé publique pour évaluer et améliorer l'efficacité des SRB dans leur politique et leur gestion au cas-par-cas [ 5 ]. Toutes ont été raccompagnées chez elles ou placées.

Au cours de ces années, la proportion de mineures dans les quartiers chauds de Sonagachi a décliné fortement et de manière continue: Le docteur Jana explique ce succès par plusieurs facteurs: Le 14 novembre , Durbar héberge à Kolkata la première convention nationale des travailleurs du sexe d'Inde, à laquelle se rendent un millier de travailleuses du sexe venues d'Inde, du Népal et du Bangladesh voisin [ 37 ]. Durbar s'y affirme politiquement engagé, condamne le patriarcat , l' homophobie et y défends des idées proches du féminisme pro-sexe.

Le manifeste établit également une filiation avec les idées marxistes qui sont très présentes dans le Bengale-Occidental et à Kolkata. Le DMSC joue un rôle important dans le développement international d'un mouvement pour les droits des travailleurs du sexe. Une équipe d'éducation par les pairs est formée parmi les travailleurs du sexe. Peu de temps après, des études révèles des problèmes plus vastes pour les travailleurs du sexe, en termes de droits, d'éducation de leurs enfants, d'accès aux services financiers et de harcèlement par la police et les criminels locaux.

Un certain nombre de ses membres sont transgenres [ 40 ] , [ 41 ]. Son département culture, Komol Gandhar , enseigne la danse, le théâtre, le mime et la musique aux enfants, qui donnent régulièrement des spectacles payants.

Durbar a donné naissance ou encouragé la naissance de plusieurs organisations dans la communauté du travail sexuel, pour adresser des problèmes spécifiques à cette communauté ou pour faire entrer plus d'acteurs dans la promotion de ses buts politiques. Le modèle d'action du projet Sonagachi a été répliqué avec succès dans tout le Bengale-Oriental par le DMSC, mais également transmis à d'autres organisations au niveau national et international.

Le DMSC collabore également avec des chercheurs en santé publique du monde entier sur la réduction des risques de transmission du VIH dans les communautés de travailleurs du sexe et d'usagers de drogue. Via , notamment, Smarajit Jana, le DMSC collabore avec plusieurs chercheurs de plusieurs universités américaines et du National Institutes of Health américain et supervise des expériences pour répliquer ses méthodes dans d'autres pays, via l'envoi d'équipes d'intervention de travailleurs sociaux pour évaluer les situations locales et recruter sur place des membres pour établir des organisations similaires.

De telles expériences ont été menées avec succès dans des communautés d'usagers de drogue en Pologne , Russie , Ukraine et au Kazakhstan [ 44 ]. De plus, Durbar est critiqué très violemment par les abolitionnistes et conservateurs occidentaux, notamment américains depuis que la Fondation Gates leur apporte un soutien financier.

Ces membres deviennent des maquerelles ou des tenancières elles-mêmes et comptent sur les revenus générés par les enfants nouvellement apportés dans le système de maisons closes. Le DMSC distribue ses bénéfices aux vieux membres en fonction de l'argent généré par les rentables prostituées mineures indiennes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. I was sent to do this but soon realized the basic scientific premise was flawed.

I realized pretty fast that the women were not in control of their lives. Their clients, pimps, partners and madams controlled them.

They were frequently harassed, arrested and often beaten and raped by the police. The economic exploitation by money lenders was beyond belief. We realized soon enough that only by empowering them collectively, by addressing their economic, political and social exclusion, could we succeed.

So even if 10 sex workers refuse sex without condoms they find an eleventh desperate and willing. Every single sex worker had to stand firm, stick by the collective decision. There was no way it would work without the power equation changing. Are you up to it? These members become madams or brothel owners themselves and rely on revenues generated by children newly brought into the brothel system.

DMSC distributes benefits to older members based on money generated by the profitable underage Indian prostitutes. Thus, DMCS is said to have "a strong incentive to maintain this heinous trade as part of its 'revenue sharing' scheme. Sur les autres projets Wikimedia: Sex Workers Living with Dignity en anglais , sur Wikibooks. Association ou organisme en Inde Association fondée en Organisation de travailleurs du sexe. Article contenant un appel à traduction en anglais Article de Wikipédia avec notice d'autorité Portail: Hollimon, , The third-gender in native California: In Women in Prehistory, C.

Philadelphia, University of Pennsylvania Press, pp. Culture, History, and Literature. New York University Press. Priests of the Goddess: Gender Transgression in Ancient Religion. History of Religions 35 3 Roscoe nomme ces employés du temple kalû , kurgarrû et assinnu. Fortress Press novembre p. Kurgarrû und assinnu und ihr Stand in der babylonischen Gesellschaft. Konstanze Althistorische Vorträge und Forschungern Sex and Eroticism in Mesopotamian Literature. Il décrit les kulu'u comme efféminés et les kurgarru comme travestis.

Tritiya Prakriti People of the Third Sex: Like a City Ablaze: Hidden in history, these women dressed in men's clothing, served as porters and personal bodyguards to kings and queens, and even took an active role in sex with women. O monarch, it is, indeed difficult to hide the marks of the bowstring on my arms. I will, however, cover both my cicatrized arms with bangles. Wearing brilliant rings on my ears and conch -bangles on my wrists and causing a braid to hang down from my head, I shall, O king, appear as one of the third sex, Vrihannala by name.

And living as a female I shall always entertain the king and the inmates of the inner apartments by reciting stories. And, O king, I shall also instruct the women of Virata's palace in singing and delightful modes of dancing and in musical instruments of diverse kinds. And I shall also recite the various excellent acts of men One Plus One Makes Three: University of Chicago press. Jackson, Dear Uncle Go: Male homosexuality in Thailand. Bua Luang Books Voir aussi: Le mythe de la création Yuan décrit dans ce livre est extrait de Pathamamulamuli, un ancien manuscrit bouddhique.

Anatole-Roger Peltier, qui l'a traduit, pense qu'il est basé sur une tradition orale vieille de cinq cents ans. Eunuchs and the Social Construction of Gender in Byzantium.

University of Chicago Press. Eunuchs and the Postgender Jesus: Journal for the Study of the New Testament, Vol. L'Apôtre aussi, les yeux fixés sur son modèle, n'embrasse-t-il pas la continence en son honneur, et ne déclare-t-il pas, qu'il la préfère? On the importance of difference: Skeletal analysis and theoretical complications , présenté à Que e rying Archaeology: Performing the body in pre-Hispanic Central American.

The Human Body and Ideology: Concepts of Ancient Nahuas trans T. University of Texas Press. Gender and Power in Prehispanic Mesoamerica. Their transvested attire served as a visible sign of a third space that negotiated between the masculine and the feminine, the present and the past, the living and the dead. Their shamanic presence invoked the androgynous creative force often represented in Andean mythology.

Histoire de la transidentité Transidentité et religion. Changement de voix Rembourrage de hanches et de fesses. Bandage de la poitrine Grossesse transgenre Packing.

Vaginoplastie Orchiectomie Clitoroplastie Aïdoïopoïèse Dysphorie de genre Chirurgie de féminisation faciale Chondrolaryngoplastie Changement de voix Chirurgie de réattribution sexuelle d'homme vers femme Implant mammaire Labiaplastie Hormonosubstitution.

Dysphorie de genre Mastectomie Hystérectomie Métaidoïoplastie Phalloplastie Chirurgie de réattribution sexuelle de femme vers homme Prothèse pénienne Implant pénien Scrotoplastie Reconstruction de la poitrine masculine Prise de testostérone.

Non-conformité de genre dans l'enfance Dysphorie de genre chez les enfants Inhibiteur d'hormones. Aspects juridiques de la transidentité Changement de prénom Transposition de genre. Association professionnelle mondiale pour la santé des personnes transgenres Société française d'études et de prise en charge de la transidentité.

Distinction entre sexe et genre Transféminisme Assignation sexuelle Binarité de genre. Attirance envers les personnes transgenres Sexualité transgenre Androphilie et gynophilie Identité de genre. Bacha posh Bissu Hijra New half Katoï. Femminielli Non-binaire Transgenre dans la Grèce antique Vierges sous serment.

Mudoko dako Koekchuch Cogenre. Existrans Journée du souvenir trans Journée internationale de visibilité transgenre. Existrans Liste d'organisations de défense des droits liés à la transidentité. Transidentité dans l'art Catégorie: Asexualité Bisexualité Hétérosexualité Homosexualité. Androphilie et gynophilie Pansexualité Polysexualité Troisième sexe Bispiritualité. Article contenant un appel à traduction en allemand Article contenant un appel à traduction en anglais Portail: Espaces de noms Article Discussion.

Her husband, a lawyer, died of a heart attack and ever since, Anuradha has had to fend for herself. Her brother, local guardian to her children, does not know she is a sex worker. He thinks she works in homes as a domestic worker.

Her son, who was in her womb when her husband died, lives with her. Like Madhumalati, Anuradha operates from a hut on the highway for which she pays Rs 50 a month as rent. When she gets a client, she tries to leave her son outside but he insists on coming in so she works only at night when he is asleep and clients are not put off by his presence.

She lives and operates out of this hut and has a babu who provides her clients and takes a cut from her earnings.

She buys half-a-litre of milk for her child every day and has fish once a week. She shares her meals and discusses her problems with Suman, a year-old Bengali woman who was abandoned by her husband. A diabetic, Suman looks frail and old and receives clients only at night when her age is not that evident. At Jalagi, Laila Bibi, Jyoti, Sabrina and Janvi from adjoining villages, all abandoned by their husbands, are in the profession together. Earlier, she used to smuggle rice into Bangladesh for a living.

The BSF are her clients. She has 10 young girls from Bangladesh and the surrounding villages. Jyoti, in her mids, has three children to support and stays with her parents. They think she works at a health centre and can be called for duty any time — morning or evening. From her earnings she spends Rs 2, on educating her three children. And so prostitution and smuggling flourish on the India-Bangladesh border, particularly in Murshidabad sector, and have become a booming business.

Travelling across the km of border in this district you see small shacks dotting both sides of the road leading to the Farrakka Barrage. Young women sit in front of their huts preening themselves and soliciting clients.

Trucks stop by for a quick meal and some fun. Despite some solid looking fencing, the border is largely porous with several illegal points of entry for traffickers, migrants and smugglers.

At Shamsherganj too, also in Murshidabad district, there is a thriving red light area on the riverfront. While a lot of the women are in prostitution because of poverty, lack of education or because their husbands have abandoned them or died and they have children to bring up, several young girls, particularly from Bangladesh, have been duped by members of their own community who promise them jobs in India or marry them and bring them to India and then sell them.

So, round the year, young girls and boys from both countries sneak across the border smuggling and looking for work. From smuggling to the sex trade seems to be the natural order of transition for many young girls, and boys who become pimps.

A dialogue has to be initiated between the governments of India and Bangladesh to develop a standard operation procedure SOP for the repatriation of trafficked children. For the last 10 years, NGOs have been demanding a bilateral treaty between the two countries for a comprehensive collaboration and mutual assistance programme.

They argue that the treaty is necessary for convergence of efforts in rehabilitation of trafficked victims as well as prosecution of traffickers in both countries.

Q scène de sexe film à caractère sexuel


Après six mois de bras de fer administratif, les prostituées de Sonagachi allèrent jusqu'à porter l'affaire devant l'Assemblée Législative du Bengale-Occidental où elles obtinrent gain de cause [ 15 ]. Les taux d'intérêts pour les emprunts sont particulièrement bas et, afin de ne pas laisser les plus fragiles entre les mains des usuriers, et il n'y est pas nécessaire de disposer de papiers en règle pour emprunter. Néanmoins, l'autonomie financière rend possible l'interruption ou l'arrêt de la prostitution.

Les programmes d'épargnes permettent aux prostituées les plus âgées de prendre leur retraite. Par sa politique de prêt, Usha permet aux travailleuses du sexe qui souhaitent se retirer de trouver des emplois alternatifs. Pas beaucoup, encore, mais certains. D'autres femmes accèdent elle-même à une éducation supérieure - ce n'était tout simplement pas possible avant.

Originellement au nombre de trois, ils sont trente-trois en Chacun d'entre eux est composé de dix membres: Dans les lieux de prostitution où Durbar est actif, les nouvelles arrivantes sont vite repérées par des membres de Durbar et menées dans des cliniques où elles sont prises en charge par un médecin.

Au bout de quelques heures, une réunion est organisée avec le SRB pour s'assurer que la nouvelle arrivante est majeure et vérifier qu'elle pratique bien la prostitution par sa propre décision.

Dans les cas litigieux, des vérifications supplémentaires peuvent être effectuées, pouvant aller jusqu'au test d' âge osseux aux rayons X pour s'assurer de la majorité d'une personne [ 5 ]. Les mineures, ainsi que les majeures contraintes à se prostituer, sont pris en charge par Durbar qui s'occupe de les raccompagner dans leur foyer en toute discrétion et confidentialité, ou, quand ce n'est pas possible pour maltraitance, par exemple , négocie avec les autorités un placement dans un lieu d'accueil.

Les situations sont gérées au cas par cas et les SRB peuvent collaborer avec les services de police, les travailleurs sociaux et diverses ONG pour la prise en charge les cas les plus difficiles ou des personnes les plus isolées.

Les majeures qui convainquent les membres du SRBs qu'elles ne sont pas contraintes par autrui reçoivent assistance et conseils avant d'entamer leur activité. Dans tous les cas, les personnes bénéficient d'un suivi régulier par un membre du SRB pendant trois mois. Chaque cas est documenté et archivé, permettant des études de santé publique pour évaluer et améliorer l'efficacité des SRB dans leur politique et leur gestion au cas-par-cas [ 5 ].

Toutes ont été raccompagnées chez elles ou placées. Au cours de ces années, la proportion de mineures dans les quartiers chauds de Sonagachi a décliné fortement et de manière continue: Le docteur Jana explique ce succès par plusieurs facteurs: Le 14 novembre , Durbar héberge à Kolkata la première convention nationale des travailleurs du sexe d'Inde, à laquelle se rendent un millier de travailleuses du sexe venues d'Inde, du Népal et du Bangladesh voisin [ 37 ].

Durbar s'y affirme politiquement engagé, condamne le patriarcat , l' homophobie et y défends des idées proches du féminisme pro-sexe. Le manifeste établit également une filiation avec les idées marxistes qui sont très présentes dans le Bengale-Occidental et à Kolkata.

Le DMSC joue un rôle important dans le développement international d'un mouvement pour les droits des travailleurs du sexe.

Une équipe d'éducation par les pairs est formée parmi les travailleurs du sexe. Peu de temps après, des études révèles des problèmes plus vastes pour les travailleurs du sexe, en termes de droits, d'éducation de leurs enfants, d'accès aux services financiers et de harcèlement par la police et les criminels locaux.

Un certain nombre de ses membres sont transgenres [ 40 ] , [ 41 ]. Son département culture, Komol Gandhar , enseigne la danse, le théâtre, le mime et la musique aux enfants, qui donnent régulièrement des spectacles payants. Durbar a donné naissance ou encouragé la naissance de plusieurs organisations dans la communauté du travail sexuel, pour adresser des problèmes spécifiques à cette communauté ou pour faire entrer plus d'acteurs dans la promotion de ses buts politiques.

Le modèle d'action du projet Sonagachi a été répliqué avec succès dans tout le Bengale-Oriental par le DMSC, mais également transmis à d'autres organisations au niveau national et international. Le DMSC collabore également avec des chercheurs en santé publique du monde entier sur la réduction des risques de transmission du VIH dans les communautés de travailleurs du sexe et d'usagers de drogue. Via , notamment, Smarajit Jana, le DMSC collabore avec plusieurs chercheurs de plusieurs universités américaines et du National Institutes of Health américain et supervise des expériences pour répliquer ses méthodes dans d'autres pays, via l'envoi d'équipes d'intervention de travailleurs sociaux pour évaluer les situations locales et recruter sur place des membres pour établir des organisations similaires.

De telles expériences ont été menées avec succès dans des communautés d'usagers de drogue en Pologne , Russie , Ukraine et au Kazakhstan [ 44 ]. De plus, Durbar est critiqué très violemment par les abolitionnistes et conservateurs occidentaux, notamment américains depuis que la Fondation Gates leur apporte un soutien financier.

Ces membres deviennent des maquerelles ou des tenancières elles-mêmes et comptent sur les revenus générés par les enfants nouvellement apportés dans le système de maisons closes. Le DMSC distribue ses bénéfices aux vieux membres en fonction de l'argent généré par les rentables prostituées mineures indiennes.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. I was sent to do this but soon realized the basic scientific premise was flawed. I realized pretty fast that the women were not in control of their lives. Their clients, pimps, partners and madams controlled them. Chez les animaux présentant un dimorphisme sexuel , un certain nombre d'individus dans la population peuvent ne pas présenter les caractères de différenciation sexuelle propres aux mâles ou aux femelles. Chez les humains, cela est appelé intersexuation , et dans le reste du monde animal, l' hermaphrodisme.

L'incidence de cette caractéristique varie selon la population, et selon la façon dont la notion de mâle ou femelle est comprise.

La biologiste et professeur d' études de genre Anne Fausto-Sterling a argumenté dans un article de qu'une classification en cinq genres serait plus appropriée pour décrire le corps humain que les deux habituellement admis [ 9 ]. En complément des sexes mâle et femelle définis par la production de gamètes petites ou grandes, respectivement , le biologiste de l'évolution Joan Roughgarden indique que deux autres types de sexe biologique existent chez des centaines d'espèces animales [ 10 ].

Les espèces ayant un sexe femelle et deux sexes mâles incluent le cerf élaphe l'une des formes mâles dispose de bois, l'autre non ainsi que de nombreuses espèces de poissons comme le saumon argenté et ceux du genre Porichthys [ 11 ]. Les espèces ayant un sexe femelle et trois sexes mâles incluent plusieurs espèces de poissons, dont Lepomis macrochirus , composée de quatre classes de tailles et couleurs présentant des comportements sociaux et reproducteurs distincts, ainsi que Oreochromis mossambicus.

Un lézard arboricole, Urosaurus ornatus présente également cette caractéristique [ 12 ]. Les espèces avec deux formes mâles et deux formes femelles incluent le bruant à gorge blanche dont les formes mâles comme femelles portent des bandes claires ou sombres.

Les individus à bandes claires sont plus agressifs et défendent un territoire , alors que ceux à bandes sombres apportent plus de soins parentaux. Le plus grand nombre connu de formes mâles et femelles se rencontre chez le lézard épineux d'Amérique du Nord, du genre Uta , avec cinq formes. Chez les insectes ou les oiseaux, de rares individus sont gynandromorphes , c'est-à-dire en partie mâle et en partie femelle. Les Hijra [ 15 ] d'Inde et du Bangladesh sont probablement les représentants du troisième sexe les mieux connus et les plus nombreux du monde contemporain.

Dans certaines langues dont l'anglais, une des langues officielles de l'Inde , ils peuvent être appelés eunuques, quoiqu'ils ne soient pas nécessairement castrés. Ils peuvent être nés intersexués ou avoir des organes génitaux mâles, s'habillent à la façon des femmes et se voient généralement eux-mêmes comme ni hommes ni femmes.

La photographe britannique Dayanita Singh écrit, à propos de son amitié avec Mona Ahmed, un hijra:. Je suis un troisième sexe, pas un homme essayant de devenir une femme.

Parmi les Gaddhi, vivant au pied de l'Himalaya, certaines filles adoptent le rôle de sadhin , renoncent au mariage, s'habillent et travaillent comme des hommes, mais gardent des noms féminins [ 17 ]. Des associations de Hijra ont fait campagne pour la reconnaissance d'un troisième sexe [ 20 ] et, en , les formulaires de demandes de passeports indiens ont été mis à jour et se sont mis à proposer trois choix de sexe: M, F et E for masculin, féminin, eunuque [ 21 ].

Le 15 avril , la Cour suprême de l'Inde a reconnu l'existence d'un troisième sexe, obligeant légalement le pouvoir fédéral et les États du pays à accorder aux transgenres et eunuques les mêmes droits sociaux qu'au reste de la population [ 22 ].

En Thaïlande, les kathoeys [ 23 ] dames-garçons sont considérés de différentes façons par les kathoeys eux-mêmes et par les membres du public. En , l'école de technologie de Chiang Mai a réservé un espace de toilettes séparé pour les kathoeys, montrant sur la porte les symboles masculin et féminin entremêlés [ 25 ]. Dans le reste de l'école, les kathoeys doivent porter des vêtements masculins mais peuvent porter des coupes de cheveux féminines.

Les Bugis reconnaissent cinq sexes [ 26 ]: Certains auteurs suggèrent qu'un troisième sexe a pu exister en Angleterre autour de [ 27 ]. Ce troisième sexe aurait été constitué par la sous-culture des employés masculins efféminés d'établissements de prostitution appelés molly house , à une époque de très grande hostilité à l'égard des hommes efféminés ou homosexuels.

Plusieurs de ces auteurs, pour défendre leur cause, citaient des exemples similaires dans la littérature grecque classique et dans la littérature sanskrit. Magnus Hirschfeld , fondateur du mouvement homosexuel allemand, reprend les conceptions de Ulrichs [ 35 ]. Par la suite, après les mouvements en faveur des droits des homosexuels dans les années , s'est opérée une plus grande séparation des concepts d' orientation sexuelle et d' identité de genre.

Le terme de troisième sexe a alors été récupéré par les mouvements de défense des homosexuels. Avec les mouvements qui ont suivi, le féminisme , le mouvement transgenre et la théorie Queer , certaines autres personnes se sont également mises à se décrire comme appartenant à un troisième sexe [ 36 ]. Un mouvement social bien connu de personnes présentant un corps masculin mais ne s'identifiant pas aux deux genres les plus usuels est le Radical Faeries.

D'autres identités modernes recoupant ce même concept, utilisées notamment en langue anglaise mais non seulement , sont: On parle aussi, par exemple, de personnes de genre fluide, c'est-à-dire dont l'identité de genre peut fluctuer d'une façon assez marquée selon le jour ou les circonstances, et des personnes agenres ou neutrois, qui ne s'identifient pas par rapport aux genre binaires ou ont le sentiment d'avoir une identité de genre neutre.

Toutes ces identités sont dites des identités "non-binaires", dont le terme genderqueer est aussi approximativement un synonyme. Le terme de transgenre, qui est souvent utilisé pour faire référence aux personnes qui changent de genre, est également utilisé pour décrire des personnes qui ne s'identifient ni au sexe masculin ni au sexe féminin. On peut citer son utilisation sur les formulaires de la Harvard Business School [ 37 ]. Le 7 mai , est votée en Allemagne une loi permettant aux enfants nés intersexués d'être enregistrés comme de sexe indéterminé unbestimmt [ 38 ] , [ 39 ].

La loi entre en vigueur le 1 er novembre suivant. Norrie May-Wellby est donc la première personne reconnue dans le pays comme appartenant au sexe neutre [ 41 ]. En août , en France , le Tribunal de Grande Instance de Tours a ordonné à la Mairie de réécrire l'acte de naissance d'une personne en stipulant neutre dans la case sexe [ 42 ]. Cette décision a été plus tard invalidée en appel et en cassation.

En novembre , le Tribunal constitutionnel fédéral allemand demande aux députés de voter une loi permettant la mention d'un troisième sexe [ 43 ]. Les cultures indigènes d'Amérique du Nord utilisent également plusieurs sexes [ 44 ]. Les identités de genre non conformistes sont appelées collectivement Deux-Esprits.

Plusieurs universitaires ont débattu de la nature de ces catégories, ainsi que sur la définition d'un troisième sexe. Les différents chercheurs ont caractérisé les personnes Deux-Esprits comme transgenre, genres mélangés, genre intermédiaire ou comme un troisième ou un quatrième genre distincts des hommes et femmes. Ceux comme Will Roscoe qui penchent pour la dernière hypothèse indiquent que des rôles sociaux mélangés, intermédiaires ou trans ne peuvent pas être compris comme vraiment représentant un troisième genre.

Un compte-rendu de la question a été donnée par l'anthropologue Jean-Guy Goulet Dans la mythologie mésopotamienne , qui compte parmi les productions les plus anciennes connues de l'humanité, il y a une référence à un type de personnes qui ne sont ni hommes ni femmes.

Selon le mythe de création sumérien retrouvé sur une tablette du second millénaire, la déesse Ninhursag présente un corps n'ayant ni organes génitaux mâles, ni organes génitaux femelles. Dans le mythe akkadien de Atrahasis vers , Enki demande à Nintu , la déesse de la naissance, d'établir une troisième catégorie de personnes, en addition aux hommes et aux femmes, qui comprendrait les démons qui volent les jeunes enfants, les femmes infertiles et les prêtresses qui n'ont pas le droit d'être enceintes [ 45 ].

Ils pratiquaient la prostitution sacrée hiérodule , la danse extatique, la musique et le théâtre, portaient des masques et des attributs des deux autres sexes [ 47 ] À Sumer, le nom cunéiforme qui leur était attribué était ur. Des poteries portant des écritures, datant du Moyen Empire , trouvées près de Thèbes , listent trois sexes: Les références à un troisième sexe peuvent être trouvées dans divers textes des trois traditions spirituelles indiennes: Divers textes suggèrent qu'une troisième catégorie d'individus était connue dans l'ancienne Inde, qui concernait des individus des deux sexes biologiques [ 56 ] aussi bien que des intersexé-e-s , et qui pouvaient souvent être reconnus dès l'enfance.

Un troisième sexe est également évoqué dans les anciennes lois, médecine, astrologie et linguistique hindoues. Dans l' astrologie Jyotish , chacune des neuf planètes reçoit un des trois genres. Le troisième genre, tritiya-prakrti , est associé aux planètes Mercure , Saturne , et en particulier la lune décroissante, Ketu.

Dans les textes du Pourâna , il y a également une référence à trois sortes de deva de la musique et de la danse: Les deux grands poèmes épiques sanscrits, le Ramayana et le Mahabharata indiquent également l'existence d'un troisième sexe dans la société indienne ancienne. Certaines versions du Ramayana l'explicite: Arrivé au milieu de son chemin, il découvrit que la plupart des habitants de son village d' Ayodhya l'ont suivi.

While a lot of the women are in prostitution because of poverty, lack of education or because their husbands have abandoned them or died and they have children to bring up, several young girls, particularly from Bangladesh, have been duped by members of their own community who promise them jobs in India or marry them and bring them to India and then sell them. So, round the year, young girls and boys from both countries sneak across the border smuggling and looking for work.

From smuggling to the sex trade seems to be the natural order of transition for many young girls, and boys who become pimps. A dialogue has to be initiated between the governments of India and Bangladesh to develop a standard operation procedure SOP for the repatriation of trafficked children. For the last 10 years, NGOs have been demanding a bilateral treaty between the two countries for a comprehensive collaboration and mutual assistance programme.

They argue that the treaty is necessary for convergence of efforts in rehabilitation of trafficked victims as well as prosecution of traffickers in both countries.

The Sanjog Project, with leading anti-trafficking organisations in India and Bangladesh, was initiated in to raise awareness and build capacities to work against cross-border and domestic trafficking in the region.

In the second phase of the project, it was decided to move the fulcrum of the effort from larger cities to the rural hinterland where trafficking originates. Many NGOs and community-based organisations active on both sides of the border joined the effort. Four cross-border research papers were also commissioned for a deeper understanding of life on the border and protection of children, adolescents and women.

To ensure its sustainability, Sanjog was established as an independent organisation to deal with issues of trafficking. Roop Sen, secretary of Sanjog, says seven years after the National Human Rights Commission did a study on trafficking, there is still no centralised data on the number of children and adults in sex work — Indians as well as those from Bangladesh and Nepal.

However, there are figures on the number of girls rescued. Sen says girls are rescued every year, largely from Mumbai but also Delhi. And their numbers are increasing. While there has been a decline in the number of girls trafficked from Kathmandu, a substantial number of girls are from Bangladesh. There are three categories of illegal migrants from Bangladesh.

There are also many children who stray across the border and are caught. Traffickers have political clout, social reach and economic power and manage to get away even when caught.

Though it often takes years to rescue a trafficked girl, the challenge is in rehabilitation. However dehumanising the work of the sex worker, after three to four years under the arclights of the big city and the money earned, many girls find it difficult to settle back into the humdrum of village life or even an arranged marriage. Making gamchchas towels or rolling beedis is not monetarily rewarding.

Jyoti, who was abandoned by her husband and has three children, says: But at least I have the satisfaction of earning enough money to educate my children. In the case of rescued young boys who have been trafficked for labour too, sheer poverty forces them to re-enter the workforce. Many felt their rescue was a form of punishment.

Rescued children need to be put into school and provided skills that will enable them to stand on their own feet. This article is available in French: La traite des êtres humains rapporte gros le long de la frontière indo-bangladaise.